evenements
Vous avez dit: « Jeu libre pendant la récréation »?

Après deux ans de formation pour toute l’équipe et deux ans de travaux d’aménagement du terrain. Voila en photos les premiers résultats:

Pourquoi ce projet?

L’importance du Jeu n’est plus à démontrer. De nombreuses études montrent à quel point les conditions de jeu données aux enfant sont déterminantes dans leur développement : tous les êtres humains ont besoin de jouer dans leur enfance. Jouer est un comportement inné de l’espèce.

Ce que nous voulons pour nos élèves et comment nous l’avons mis en place:

Notre objectif est que le jeu soit un processus librement choisi par les enfants, sans but extrinsèque. Nous souhaitons que ce jeu libre se développe dans un espace naturel car le contact avec la nature est source de jeu, de bien-être et est un tremplin pour beaucoup d’apprentissages.

Nous ne souhaitons pas d’un environnement aseptisé où la priorité est le contrôle du « risque » au détriment de l’enfant lui-même et de son développement. Ce souhait ne peut pas se mettre en place n’importe comment. Le sujet du risque est subjectif et doit être travaillé en équipe, l’adulte est vigilant à la sécurité de l’enfant et intervient en suivant le protocole d’évaluation des bénéfices et des risques établit au préalable. Toute l’équipe a été formée pendant 2 ans à l’accompagnement du jeu libre, l’encouragement, la sécurisation et l’intervention constructive et positive auprès des enfants.

Le principe de la « Boîte à Jouer » est un dispositif qui valorise et améliore la qualité du jeu des enfants en extérieur dans les structures éducatives. Ce projet existe en Angleterre depuis de nombreuses années et est mis en place sur le temps périscolaire dans quelques écoles de la région parisienne avec le soutien de l’association Jouer pour vivre. De nouvelles ressources ludiques sont introduites régulièrement et l’environnement humain est modifié, transformant l’expérience des enfants et des adultes dans la cour.

Concrètement!

Concrètement, des coffres et un local sont remplis d’objets disparates, de pièces et matériaux en vrac, comme des tubes en carton, pneus, morceaux de tissu, filets, cordes, etc. Ils sont ouverts quotidiennement durant les temps de récréation, et tous les enfants sont libres d’y accéder (l’organisation a été un peu adaptée en cette période de crise sanitaire pour se conformer au protocole). L’imagination et la créativité des enfants s’exprimant pleinement dans cet environnement, les objets en vrac sont détournés et transformés, devenant parties intégrantes de leurs jeux.

Le matériel est renouvelé régulièrement avec du matériel issu du réemploi, contribuant à une transformation des pratiques et des regards sur l’objet chez les enfants immergés dans ce nouvel environnement ludique, et chez les parents, témoins du jeu des enfants, et sollicités pour la collecte.

Notre projet est enrichi par la valorisation de notre espace vert. Les enfants sont en contact avec la nature, jouent avec les éléments naturels. Nous développons un potager pédagogique et profitons de ce projet concret pour sensibiliser les élèves à l’écologie.

Les impacts de ce projet

– Développement de la créativité naturelle de l’enfant,

– Apprentissage par le jeu, intelligence manuelle,

– Inclusion sociale et collaborations,

– Bien-être physique,

– Autonomie et confiance en soi,

– Amélioration du comportement et réduction des incidents et accidents dans la cour,

– Meilleure disponibilité pour les apprentissages académiques,

– Augmentation du bien-être pour les enfants et les encadrants des terrains de jeux et cours de récréations

– Sensibilisation au réemploi et à l’écologie.

La mise en place d’un tel projet n’a pu se faire et ne pourra continuer à évoluer qu’avec la mobilisation de l’ensemble de l’équipe éducative et une forte participation des parents, des grands-parents et des sympathisants. C’est un vrai travail d’équipe !